Près de 500 militaires impliqués dans l’«opération antiterroriste» dans le Donbass se sont suicidés après être revenus du front, a affirmé le ministre ukrainien de l’Intérieur

Le ministre ukrainien de l’Intérieur Arsen Avakov a écrit dans le journal Ukrainskaïa pravda un article intitulé «La stratégie du monde hybride», dans lequel il évoque le sort des soldats ayant participé au conflit dans le Donbass, informe InoTV.

Dans son article, M.Avakov prétend que l’Ukraine est «victime d’une guerre hybride» qui «engendre des destructions et un stress post-traumatique». Il prend notamment l’exemple des soldats de la guerre d’Afghanistan, qui n’ont pas réussi à se réintégrer à la société après leur retour du champ de bataille. Certains ont commencé à utiliser des stupéfiants, d’autres se sont suicidés.

«Selon le parquet militaire, près de 500 cas de suicides de participants à l’opération antiterroriste ont été enregistrés début juin 2017 après leur retour de la zone de guerre», indique le ministre ukrainien.

Il a également noté que rien qu’en 2015, le nombre de violences domestiques a été multiplié par huit dans les familles de participants à l’opération.

Le conflit militaire dans le Donbass a commencé au printemps 2014 suite à la tentative des autorités de Kiev de réprimer par la force les contestations dans les régions de Donetsk et de Lougansk.

Les deux parties ont plus d’une fois annoncé des trêves, mais les hostilités n’ont jamais complètement cessé. Selon les dernières données de l’Onu, le conflit a déjà tué environ 10 000 personnes, selon le dernier rapport de l’Onu.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;