Les États-Unis constatent la fin de l’ère de patience stratégique dans leurs relations avec Pyongyang et sont prêts à augmenter la pression diplomatique et économique sur la Corée du Nord pour qu’elle renonce à ses programmes nucléaires et balistiques

Intervenant au Wilson Center à Washington, le vice-Président américain, Mike Pence, a annoncé le début d’une nouvelle ère dans les relations entre les États-Unis et la Corée du Nord.

«En ce qui concerne la Corée du Nord, pour cette administration, l’ère de la patience stratégique est terminée […]. Le régime brutal de la Corée du Nord est la principale menace pour la sécurité dans le Pacifique», a-t-il constaté.

Selon lui, sous la direction de Donald Trump, les États-Unis continueront à travailler avec leurs alliés dans la région et avec la Chine pour augmenter la pression économique et diplomatique sur la Corée du Nord.

«Nous ferons cela jusqu’à ce que la Corée du Nord renonce une fois pour toutes à ses programmes nucléaires et balistiques», a souligné le vice-Président.

Jeudi, Donald Trump a informé le Congrès de la prolongation des sanctions contre Pyongyang. En particulier, il a prorogé une fois de plus le décret présidentiel exécutif de 2008 sur la production de combustible nucléaire à des fins militaires et le décret de 2010 publié dans le cadre des essais nucléaires et la destruction par la Corée du Nord d’un navire sud-coréen, qui avait causé la mort de 46 marins.

Lien

Etiquette: ; ; ;