En guise de réponse au programme nucléaire de la Corée du Nord, Séoul met au point son propre complexe de missiles balistiques. Le dernier essai en date semble couronné de succès

La Corée du Sud a mené à bien les essais d’un missile balistique de courte portée, baptisé Hyunmoo 2, qui serait capable d’atteindre une cible située 800 km de distance, relate l’agence Yonhap.«Ce sera l’élément-clé de notre système d’armement en cas d’attaque de missiles de la part de Pyongyang», poursuit l’agence se référant à un porte-parole de la Maison-Bleue (présidence).

Concernant les essais en question, ils ont eu lieu sur une base militaire à 200 km de Séoul sous la haute supervision du Président sud-coréen, Moon Jae-in.

Pyongyang a procédé à des dizaines de tirs de missiles et à deux essais nucléaires depuis le début de l’année 2016. La Corée du Nord cherche à mettre au point un ICBM capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain, ce qui, selon le président américain Donald Trump, «n’arrivera pas».Le Conseil de sécurité de l’Onu avait adopté à l’unanimité vendredi un nouveau texte sanctionnant une petite vingtaine de responsables et entités nord-coréens.

Des diplomates à l’Onu ont dénoncé comme une provocation les derniers tirs de missiles nord-coréens, mais aucune réunion du Conseil de sécurité n’est prévue dans l’immédiat.

Lien

Etiquette: ; ; ;