Blessée lundi dans l’explosion d’une mine qui avait également tué deux de ses collègues, Véronique Robert a succombé samedi à ses blessures

La journaliste Véronique Robert, rapatriée en France après avoir été touchée par une explosion pendant un reportage à Mossoul, est décédée ce samedi dans à l’hôpital Percy, près de Paris.

«C’est avec une très grande tristesse que la direction de l’information de France Télévisions vient d’apprendre le décès de la journaliste Véronique Robert suite aux blessures subies lors de l’explosion d’une mine à Mossoul», écrit le groupe télévisuel dans un communiqué, cité par Reuters.

Deux autres journalistes, l’irakien Bakhtyiar Addad et le français Stephan Villeneuve, ont également été tués par l’explosion. Un troisième journaliste français, également touché lors de l’explosion, souffrait de blessures moins graves.

Située sur la rive occidentale du Tigre, la vieille ville, dernier bastion de Daech à Mossoul, est un dédale de petites rues densément peuplées. L’avancée des blindés y est impossible et l’usage d’armes lourdes risque de mettre en péril la population civile.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;