La police égyptienne a arrêté six terroristes qui projetaient des attentats-suicides dans des églises et des lieux appartenant aux chrétiens coptes vivant dans ce pays

Une cellule terroriste de six membres, qui préparaient des attentats contre les chrétiens coptes, a été démantelée par la police en Égypte, a annoncé le ministre de l’Intérieur du pays.

Selon le communiqué, un des hommes prévoyait de se faire exploser dans une église d’Alexandrie et le deuxième juste après, quand la police arriverait sur les lieux.
Les attaques devaient avoir lieu au cours de la fête musulmane de l’Aïd el-Fitr, qui commence le 25 juin, ainsi que le 30 juin, la date du prochain anniversaire de l’investiture de l’ancien Président égyptien Mohamed Morsi.

Les chrétiens coptes d’Égypte sont régulièrement pris pour cible par les djihadistes. Ainsi, le 26 mai, des inconnus armés ont attaqué un bus transportant des chrétiens coptes dans la province de Minya, dans le sud de l’Égypte. L’attaque a eu lieu non loin de l’église Saint-Samuel.

Le bus transportait une quarantaine de chrétiens, dont des enfants, qui se dirigeaient dans un monastère de la ville de Beni Suef. Selon le bilan officiel, 28 personnes ont trouvé la mort dans l’attaque et plus de 20 autres ont été blessées. Le Centre culturel copte faisait état de 35 morts.

Le 9 avril, le jour du dimanche des Rameaux, une explosion a retenti dans la salle de prière de l’église Mar Girgis (Saint-Georges) à Tanta (nord du Caire), faisant une trentaine de morts et près de 70 blessés. Quelques heures plus tard, une explosion s’est produite devant l’église Mar Marcos (Saint-Marc). Selon les médias, cette attaque a fait 16 victimes et 41 blessés.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;