Les forces irakiennes ont annoncé avoir repoussé dimanche une série d’attaques menées par des kamikazes du groupe terroriste Daech en dehors de la vieille ville de Mossoul

Le jour où les musulmans fêtaient l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque la fin du mois sacré de ramadan, les djihadistes sont passés à l’attaque à Haï al-Tanak, un quartier situé à l’ouest de la vieille ville, laquelle constitue le dernier bastion des djihadistes dans Mossoul, relate un communiqué de l’armée cité par Reuters.

«Les forces de sécurité ont fait barrage à une attaque violente lancée par des individus portant des ceintures d’explosifs, à Haï al-Tanak», a déclaré l’armée.

Il s’agit de la première vague d’attaques de ce genre signalée en dehors de la vieille ville depuis le déclenchement des opérations pour reprendre ce quartier historique.Située sur la rive occidentale du Tigre, qui coupe la cité en deux, la vieille ville, dernier bastion de Daech à Mossoul, est un dédale de petites rues densément peuplées. Dimanche 18 juin, l’armée irakienne a lancé l’assaut sur la vieille ville de Mossoul, toujours contrôlée par les djihadistes de Daech

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;