En cas de «menace à ses frontières», la Turquie n’hésitera pas à lancer une nouvelle opération militaire en Syrie, assure son Président Recep Tayyip Erdogan

La Turquie est prête à effectuer une nouvelle opération militaire dans le nord de la Syrie en cas de menace à ses frontières, a indiqué au journal russe Izvestia le Président turc Recep Tayyip Erdogan.«Des processus négatifs sont actuellement en cours en Syrie. Si cela constitue une menace pour nos frontières, nous réagirons de la même façon que lors de l’opération «Bouclier de l’Euphrate»», a indiqué le chef de l’État.

L’armée turque a entamé, le 24 août 2016, l’opération «Bouclier de l’Euphrate» contre les terroristes de Daech. De concert avec l’opposition syrienne, elle a pris la ville frontalière de Jarablus dans le nord de la Syrie, ainsi que la ville d’Al-Bab. Le Premier ministre turc Binali Yildirim a annoncé fin mars l’heureux dénouement de l’opération.Ankara, selon Recep Tayyip Erdogan, se disait également prêt à libérer Manbij et Raqqa des islamistes radicaux, mais ses partenaires occidentaux ont préféré miser sur les unités kurdes.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;