L’égérie de la «révolution orange» Ioulia Timochenko n’a pu s’empêcher d’ironiser au sujet du nom du virus-extorqueur Petya, le comparant au Président Piotr Porochenko et proposant de procéder à un «redémarrage» du pouvoir

Face à l’apparition des informations sur le virus-extorqueur qui s’attaque aux banques et aux institutions publiques ukrainiennes, l’ex-première ministre du pays et leader du parti d’opposition Batkivchina Ioulia Timochenko a publié sur sa page Facebook une consigne à suivre pour se débarrasser du virus. Elle conseille notamment de «redémarrer complètement le pouvoir dans le pays».

Petya est un diminutif du prénom Piotr ou Petro.

Première ministre sous Viktor Iouchtchenko, puis sous Viktor Ianoukovitch, Ioulia Timochenko est connue pour son attitude hostile envers l’actuel Président ukrainien. Elle a ainsi à maintes reprises déclaré que le conflit dans le Donbass ne se poursuivait que parce qu’il profitait à Porochenko et à son entourage. Elle a en outre accusé les autorités actuelles d’opérer un «repli» de la démocratie et de la liberté d’expression dans le pays.

Selon les sondages, Ioulia Timochenko sera la principale rivale de Porochenko lors des prochaines présidentielles.

Plus tôt dans la journée de mardi, la compagnie Group-IB avait annoncé que le virus-extorqueur Petya était à l’origine d’une attaque massive ayant visé des compagnies financières, pétrolières et de télécommunications de Russie et d’Ukraine. Le virus, qui ressemble à WannaCry, bloque les ordinateurs et exige 300 dollars en bitcoins. Plus tard, le chef de l’équipe internationale de chercheurs du Kaspersky Lab, Costin Raiu, a annoncé que le virus se propageait à travers le monde.Plus tard, Dr.Web et Kaspersky ont déclaré qu’il pourrait s’agir d’un autre virus.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;