Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a exprimé son scepticisme à l’égard de possibles nouvelles initiatives sur le règlement de la situation dans l’est de l’Ukraine et a souligné la nécessité de respecter les accords de Minsk

La Russie rappellera au Format Normandie qu’il n’y a pas d’alternatives aux accords de Minsk en ce qui concerne le règlement de la situation dans l’est de l’Ukraine, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse à Krasnodar.

«Les accords de Minsk sont approuvés par le Conseil de sécurité de l’Onu, ils sont sans ambiguïté, ils sont très spécifiques et ils doivent être respectés. Et quand le Format Normandie reprendra son activité au plus haut niveau, bien sûr, nous le rappellerons à nos partenaires, notamment à l’Allemagne et à la France», a annoncé M.Lavrov.

Le ministre russe a également exprimé son scepticisme envers d’éventuelles nouvelles initiatives sur le règlement de la crise ukrainienne.

«Il y a les accords de Minsk. Et le fait que nous entendons parler ces derniers temps de l’apparition de nouvelles idées, ce n’est qu’une ruse pour contourner le problème», a fait savoir le ministre russe à l’issue de la rencontre avec son homologue allemand, Sigmar Gabriel.

Auparavant, le groupe de contact sur l’Ukraine, réuni mercredi à Minsk, a convenu d’une trêve dite «du pain» dans le Donbass. L’accord vise à arrêter les hostilités le long de la ligne de contact pendant la saison de la récolte entre le 24 juin à minuit et le 31 août. Malgré l’entrée en vigueur, le Donbass est toujours la cible des obus et des projectiles tirés par les forces de Kiev.

Les autorités ukrainiennes ont lancé en 2014 une opération militaire contre les républiques de Lougansk et de Donetsk, qui avaient proclamé d’une manière unilatérale leur indépendance après le coup d’État en Ukraine en février de la même année. Selon l’Onu, le conflit a déjà fait 10.000 victimes.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;