Accusé de terrorisme pour avoir séjourné dans le Donbass en 2015 et exprimé son soutien aux insurgés de la république populaire, un citoyen britannique pourrait finir derrière les barreaux.

Le Britannique Benjamin Stimson, âgé de 41 ans, s’est rendu dans le Donbass en 2015 et y a séjourné pendant quatre mois. Dans une interview accordée à la BBC, il a affirmé qu’il était fier de ce qu’il avait fait.

M.Stimson a indiqué qu’il voulait obtenir la citoyenneté russe et commencer une nouvelle vie dans le Donbass.

«Je ne suis pas un terroriste, je ne suis pas comme les djihadistes qui se rendent en Syrie», a-t-il assuré après avoir été accusé de terrorisme.

Le Britannique a été arrêté en novembre 2015 à l’aéroport de Manchester, au Royaume-Uni, alors qu’il revenait du Donbass. Il risque actuellement la prison pour avoir soutenu les milices populaires.

Les autorités ukrainiennes ont lancé en 2014 une opération militaire contre les républiques de Lougansk et de Donetsk, qui avaient proclamé d’une manière unilatérale leur indépendance après le coup d’État en Ukraine en février de la même année. Selon l’Onu, le conflit a déjà fait 10.000 victimes.

Le groupe de contact sur l’Ukraine, réuni le 21 juin à Minsk, a convenu d’une trêve dite «du pain» dans le Donbass. L’accord vise à arrêter les hostilités le long de la ligne de contact pendant la saison de la récolte entre le 24 juin à minuit et le 31 août. Malgré l’entrée en vigueur, le Donbass est toujours la cible des obus et des projectiles tirés par les forces de Kiev.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;