Le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange a posté sur Twitter les commentaires d’internautes et de journalistes appelant à l’abattre, le tout illustré avec une affiche du Washington Times portant les mots «Recherché mort ou vif»

Le fondateur de WikiLeaks a publié sur Twitter un article du journal américain The Washington Times intitulé «Assassiner Assange».

«Recherché mort ou vif»

Certains internautes et journalistes ont appelé à tuer M.Assange. Ce dernier a relayé ces appels sous le hashtag #tolerantliberal (Les libéraux tolérants, ndlr).

 

«Pour le bien de la sécurité nationale des États-Unis, le terroriste Julian Assange doit être abattu au même titre que le terroriste Ben Laden a été tué»

«Simplement tuez Julian Assange. Et le problème est résolu»

«Tuez Assange et ses adjoints. Nous avons le droit. Ce sont des combattants ennemis. Des ennemis des États-Unis. Tuez-les»

«Voilà un hagiographe de Barack Obama, Michael Grunwald, alors journaliste au Time, actuellement «rédacteur en chef» de Politico», indique M.Assange.

«J’ai hâte d’écrire pour soutenir une attaque de drone qui abattrait Julian Assange»

​«Que puis-je dire? Les libéraux ne sont pas libéraux. Ils ont couché avec les pires éléments de la puissance cruelle de l’État et aiment la censure et la mort», a conclu M.Assange.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;