Les ministères des Affaires étrangères de quatre pays arabes, — l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte -, ont donné au Qatar du temps supplémentaire pour réfléchir à une liste de 13 requêtes présentée le 22 juin. La réunion définitive des quatre ministres aura lieu le 5 juillet

L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte ont pris la décision de prolonger de 48 heures l’ultimatum fixé auparavant au Qatar, annonce la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya

Les quatre ministres des Affaires étrangères se réuniront mercredi 5 juillet afin de discuter de «l’évolution du développement des relations avec le Qatar», indique la chaîne citant le porte-parole du ministère égyptien, Ahmed Abu Zeid.Pour rappel, l’Arabie saoudite, Bahreïn, l’Egypte et les Emirats arabes unis ont rompu le 5 juin leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l’accusant de soutenir le terrorisme et de se rapprocher de l’Iran chiite, grand rival régional du royaume saoudien. Le Qatar, qui a le soutien de la Turquie, rejette fermement ces allégations.

Les quatre pays arabes demandent notamment au Qatar de rompre les relations diplomatiques avec l’Iran, de fermer la base militaire turque sur son territoire et de mettre fin à la diffusion de la chaîne de télévision Al Jazeera.

Doha, qui avait 10 jours pour obtempérer, a qualifié les requêtes d’irréalistes et a appelé à les réviser.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;