Emprisonné aux États-Unis depuis 2010, le pilote russe Konstantin Yarochenko a demandé, dans une lettre à Donald Trump, d’être extradé en Russie tandis que sa famille a adressé au Président une demande de grâce

Détenu dans la prison américaine de Fort Dix et condamné à 20 ans d’emprisonnement, le pilote russe Konstantin Yarochenko, 48 ans, fait appel à Donald Trump, demandant de pouvoir être extradé dans son pays d’origine. Sa lettre, adressée au Président américain, a été transmise le 4 juillet à la Maison-Blanche par l’ambassade de Russie à Washington, annonce le journal russe Izvestia.

Dans son message, le pilote russe affirme qu’il purge une peine de prison selon une condamnation illégale et injuste et dit compter sur l’«humanité et la compréhension de sa situation difficile». Selon Izvestia, le pilote souffre avant tout d’être séparé de sa famille, qu’il n’a pas vue depuis plus de six ans, et déplore de n’avoir pas pu assister à l’enterrement de sa mère.

«Cet appel à Donald Trump est ma dernière chance de revenir sain d’esprit en Russie. J’espère que le Président américain fera preuve d’humanité et de clémence et qu’il pourra me transférer aux autorités russes», a déclaré à Izvestia Konstantin Yarochenko.

À leur tour, la femme et la fille du pilote russe ont adressé à Donald Trump une demande de grâce. «Suite au décès de la mère de Konstantin, il souffre non seulement physiquement mais moralement. Ma fille et moi sommes très inquiètes pour sa vie. Nous ne pouvons et ne voulons pas vivre le reste de la vie sans lui. En graciant Konstantin, le Président américain graciera toute notre famille», a déclaré au journal Victoria, la femme du pilote.En septembre 2011, un tribunal américain a condamné M.Yarochenko à 20 ans de prison. Selon le bureau du procureur du district sud de New York, M.Yarochenko a été engagé pour transférer par avion de la cocaïne de l’Amérique du sud à l’Afrique, et ensuite aux États-Unis.

En février 2014, M.Yarochenko a commencé à se plaindre de douleurs au cœur, de vertiges et de nausées, craignant que celles-ci soient des symptômes d’une crise cardiaque imminente. En mai 2015, le juge a rejeté la demande de réexamen de la défense. Moscou a exprimé à plusieurs reprises sa préoccupation au sujet de la santé du pilote et fait savoir sa détermination à travailler pour faire respecter à Washington les droits du prisonnier.En avril 2016, la Cour d’appel de New York a refusé de réviser la condamnation de M.Yarochenko.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;