L’armée philippine a découvert les cadavres de deux marins vietnamiens qui avaient été enlevés il y a huit mois par les islamistes du groupe Abou Sayyaf

Les corps décapités de deux Vietnamiens détenus par des terroristes depuis fin 2016 ont été retrouvés dans le sud des Philippines, près de l’île de Basilan, considérée comme le fief du groupe islamiste Abou Sayyaf.Les deux hommes avaient été enlevés en novembre dernier en compagnie de quatre compatriotes, après que des inconnus armés ont pris d’assaut le cargo à bord duquel ils naviguaient. Un marin a pu être libéré le mois dernier par les militaires.

Selon un porte-parole de l’armée philippine, outre les trois marins vietnamiens restants, les extrémistes d’Abou Sayyaf détiennent toujours 11 autres ressortissants étrangers ainsi que huit Philippins.

Le groupe Abou Sayyaf a été fondé au début des années 1990 avec des fonds fournis par le chef d’Al-Qaïda Oussama bin Laden. Les services de renseignement philippins évaluent le nombre de ses membres à moins de 400.En 2004, Abou Sayyaf a commis la plus importante attaque terroriste dans l’histoire des Philippines, faisant exploser un ferry qui effectuait une liaison intérieure. La déflagration et l’incendie qui s’en sont suivi ont fait plus de 200 morts.

Fin mai, le dirigeant philippin Rodrigo Duterte a dû abréger sa visite en Russie en raison de violents affrontements dans le sud de l’archipel, où il a instauré la loi martiale.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;