La plupart des citoyens du Monténégro ont toujours été contre l’appartenance de leur pays à l’OTAN, a montré la dernière étude du Centre de la démocratie et les droits de l’homme (CEDEM)

Selon leurs données, 38,7 % des Monténégrins pour l’OTAN, 39,8 % contre, et 21,5 % n’ont pas donné de réponse.

En tout 9,2 % interrogé ont suffit au travail des pouvoirs du Monténégro, est très mécontent — 27,4 %. Presque la moitié, 40 %, trouvent que le pays suit une voie incorrecte, et seulement le quart est d’accord avec l’orientation de la politique.

Sur la politique étrangère, 27,2 % trouvent que le Monténégro doit aller pour le rapprochement de la CE, 15,4 % — des États-Unis. Et 20,5 % chaque cinquième, trouvent que le pays doit avoir les unions intimes avec la Russie.

Le Monténégro est devenu officiellement le membre de l’OTAN le 5 juin au fond des protestations massives des citoyens et la scission dans le gouvernement : l’opposition boycottait les séances, en protestant contre les bilans des élections.

Après cela au Monténégro on conduit les procès contre les opposants. L’un d’eux, contre Nebojchi Medoevitcha, a amené une nouvelle action du bloc du front Démocratique : ils couchent dans le bâtiment du parlement, en demandant les garanties que celui-là ne sera pas arrêté.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;