Face à la crise actuelle que traverse la péninsule coréenne, Pékin nie l’existence de contacts militaires avec Pyongyang et appelle à respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu

L’Armée populaire de libération n’entretient aucun contact avec les militaires nord-coréens, a déclaré à la chaîne Channel News Asia le directeur du centre de coopération internationale en matière de sécurité au sein du ministère chinois de la Défense, Zhou Bo.«À l’heure actuelle, nous n’entretenons aucun contact avec l’armée nord-coréenne, alors que par le passé, les contacts et les échanges d’informations entre les deux pays étaient nombreux. À mon avis, cela témoigne d’un changement dans nos relations bilatérales pour les raisons que l’on connait. La Chine se joint à présent à la communauté internationale dans sa volonté de respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu», a indiqué M. Bo.

Il a également tenu à souligner que la Corée du Nord optait pour des négociations directes avec les États-Unis et que la Chine cherchait à y contribuer dans la mesure du possible.

Pour rappel, le Président chinois Xi Jinping a préconisé samedi davantage de diplomatie et d’efforts pour gérer la crise dans la péninsule coréenne, lors d’un entretien qu’il a eu avec son homologue américain Donald Trump en marge du sommet du G20 à Hambourg.Xi, qui a notamment rappelé à son interlocuteur l’opposition de la Chine au déploiement du bouclier antimissile THAAD en Corée du Sud, a annoncé que la Marine chinoise participerait en 2018 aux manœuvres navales RIMPAC, qui se déroulent tous les deux ans dans le Pacifique sous la direction des États-Unis.

Les tensions entre Pyongyang et les Occidentaux se sont accrues ces derniers jours après le lancement d’un missile intercontinental par la Corée du Nord le 4 juillet. Les États-Unis ont à nouveau affirmé mercredi qu’ils n’excluaient pas un recours à l’option militaire pour solutionner ce problème.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;