Une expérience visant à simuler une vie sur la Lune est en cours dans un laboratoire clos à Pékin

Des étudiants chinois vont se relayer durant 365 jours dans un laboratoire clos simulant un environnement lunaire, a annoncé Chine Nouvelle, une étape supplémentaire dans l’ambition de Pékin d’envoyer des humains sur la Lune.Ainsi, deux hommes et deux femmes sont entrés le 10 mai dans le laboratoire baptisé Yuegong-1 (Palais lunaire-1) pour un premier séjour de 60 jours. Ils seront remplacés dans les jours à venir par un autre groupe de quatre personnes, qui y resteront 200 jours. Puis les premiers reviendront pour une dernière période de 105 jours, soit une année entière au total.

Ces étudiants volontaires vivent dans ce laboratoire scellé afin de simuler une longue mission en autonomie, sans apport extérieur, selon la chaîne CGTN.

Les déchets humains seront traités par biofermentation et des plantes et légumes expérimentaux seront cultivés grâce à des sous-produits de déchets alimentaires et ménagers.

La Chine ne compte pas envoyer d’astronautes sur la Lune avant au moins 10 ans. Mais cette expérimentation vise à préparer le séjour prolongé d’explorateurs sur le satellite de la Terre.Le «Palais lunaire» dispose de deux modules de culture de végétaux ainsi que d’un espace de vie. Celui-ci mesure 42 mètres carrés et contient quatre zones de sommeil, une salle commune, une salle de bain, une pièce réservée au traitement des déchets et une autre pour l’élevage d’animaux. Ce laboratoire est la troisième base autonome habitée du genre à l’échelle mondiale et la première conçue en Chine.

Pékin investit des milliards d’euros dans ses programmes spatiaux, dirigés par l’armée, pour tenter de rattraper l’Europe et les États-Unis.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;