Pyongyang pourrait accroître la portée de son missile Hwaseong-14, le rendant capable de frapper les sites militaires se trouvant à l’ouest des États-Unis

Dans un an ou deux, la Corée du Nord sera en mesure de menacer la côte ouest des États-Unis si elle parvient à corriger les défauts de son missile Hwasong-14 testé en juillet, estime l’ingénieur John Schilling cité par le site américain North 38.Selon lui, le missile en question, bien que peu fiable, est à l’heure actuelle capable d’atteindre l’Alaska ou les îles Hawaï. «Or, dans un an ou deux, les Nord-Coréens pourraient se doter d’un missile capable de transporter une charge nucléaire jusqu’aux cibles se trouvant à la côte ouest des États-Unis», indique M.Schilling.

Toujours d’après ses calculs, d’ici environ cinq ans, la Corée du Nord serait en mesure d’équiper son missile de leurres ou d’autres dispositifs qui l’aideront à surmonter la défense antimissile de l’adversaire.Si aujourd’hui la portée maximale du missile nord-coréen Hwasong-14 est évaluée à 8.000 kilomètres, elle pourrait à l’avenir atteindre 9.700 kilomètres, affirme le chercheur.

M.Schilling estime dans ce contexte que la Corée du Nord se concentrera prochainement sur le développement de leurres destinés à équiper son missile dans l’objectif de compliquer son interception par les systèmes antimissiles américains.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;