Les Kurdes syriens doivent participer à la rédaction de la Constitution syrienne, a déclaré l’émissaire de l’Onu pour la Syrie Staffan de Mistura

Staffan de Mistura a confié que les Kurdes syriens devaient participer à l’élaboration de la nouvelle Constitution de la Syrie et a admis qu’ils pourraient se joindre aux discussions techniques à Genève.

«La voix de la communauté kurde ne doit pas être négligée, ses représentants doivent participer à la rédaction de la Constitution», a indiqué Staffan de Mistura.

La prochaine réunion d’experts chargés des questions constitutionnelles aura lieu dans le cadre du 7e round des négociations inter-syriennes à Genève qui a débuté lundi 10 juillet.

Parallèlement aux sessions principales, l’envoyé spécial de l’Onu pour la Syrie envisage de poursuivre les réunions d’experts sur les questions relatives à une nouvelle constitution, dont il a été convenu lors du 6e round de négociations.Le round précédent des négociations sur la paix en Syrie s’est tenu du 16 au 19 mai 2017 et a été dédié à la discussion de l’initiative de Staffan de Mistura visant à mettre en place des consultations d’experts sur les questions constitutionnelles et légales.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;