Deux citoyens de Russie soupçonnés d’être impliqués dans les violences qui ont éclaté pendant le sommet du G20 ont été mis en garde à vue à Hambourg

Le Parquet de Hambourg a annoncé l’arrestation de deux Russes en lien avec les affrontements qui ont éclaté dans la ville entre manifestants et forces de l’ordre pendant le sommet du G20.

«Je tiens à confirmer que le ministère public a inculpé deux Russes», a déclaré une porte-parole du Parquet ce mercredi.

Le Parquet a signalé que les Russes arrêtés pendant les affrontements à Hambourg étaient accusés d’avoir infligé des lésions corporelles graves et d’avoir résisté aux forces de l’ordre.

«Il s’agit d’un habitant de Moscou âgé de 20 ans et d’un autre âgé de 30 ans. L’homme de 20 ans est accusé d’avoir infligé des lésions corporelles graves et de ne pas avoir obtempéré aux injonctions des forces de l’ordre. Les mêmes accusations sont portées contre l’homme de 30 ans. Tous deux ont jeté des bouteilles en verre sur les policiers», a relaté la porte-parole, ajoutant qu’ils avaient été placés en détention provisoire et qu’ils risquaient de 6 mois à 10 ans de prison.

La police de Hambourg avait auparavant annoncé l’interpellation de six citoyens russes pendant les troubles, précisant que quatre d’entre eux avaient été relâchés.

Le Sueddeutsche Zeitung a de son côté annoncé l’interpellation de quatre Russes et de neuf Allemands, ajoutant que les quatre Russes avaient été remis en liberté.

L’ambassade russe à Berlin a pour sa part communiqué n’avoir reçu aucun avis officiel de la police de Hambourg sur l’arrestation de citoyens russes.

heurts à Hambourg

Le porte-parole de l’ambassade russe Denis Mikérine a signalé via Facebook à propos de l’interpellation de Russes soupçonnés d’avoir participé aux violences à Hambourg que le consulat à Hambourg et l’ambassade à Berlin faisaient tout leur possible pour clarifier la situation.Il a ajouté que les missions diplomatiques de la Russie en Allemagne n’avaient reçu aucune information officielle de la police de Hambourg relative aux citoyens russes inculpés.

Le diplomate a demandé de ne pas tirer de conclusions anticipées sur la nationalité des personnes interpellées, les personnes parlant le russe étant parfois automatiquement qualifiées de Russes, ce qui crée la confusion dans le travail des organes de justice et des services consulaires.

Le sommet du G20 à Hambourg a donné lieu à des heurts violents entre manifestants et forces de l’ordre. Les antimondialistes ont brûlé des voitures, jeté des pierres et des bouteilles sur la police et saccagé des magasins. 476 policiers ont été blessés. Parallèlement, des milliers de personnes ont participé à des manifestations pacifiques.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;