Le cas de Srebrenitsy était préparé par les services occidentaux et les pouvoirs musulmans au Sarajevo avec le but des Serbes et serbe en Bosnie et Grtsegovine, le professeur Mitar Kovatch, le chef du forum Eurasien selon la sécurité a raconté dans l’interview News Front la Serbie

«Après l’analyse des documents l’intention de l’Ouest, est claire avant tout à l’administration Clinton, ainsi qu’Ali Izetbekovitcha, simuler un grand crime massif, qui servira à l’Ouest de la justification pour les actions contre les Serbes dans la République du Kraine Serbe en Croatie, et encore pour l’occupation des territoires de la République Serbe, plus à l’ouest le Bains-oignons».
Mitar Kovatch a rappelé et les meurtres massifs des Serbes par les forces de Nasera Oritcha, par le dispositif de forces de l’Armée de la République de Bosnie-Herzegovine pendant la guerre Bosniaque. Presque trois avec la moitié de mille Serbes a souffert de leurs mains, notre interlocuteur a amené les données.

Для плеера требуется установить Flash Player

«Si ne pas oublier sur serbe la victime près de Srebrenitsy, il est clair à n’importe quel analyste qu’il y avait un potentiel immense pour la vengeance aux forces», — dit Mitar Kovatch
«Srebrenitsa était la base des groupements terroristes de Nasera Oritcha, où on conduisait le transfert de l’arme, y compris du contingent occidental militaire».
Les Serbes étaient les premiers, qui a souffert des actions de «l’État islamique», bien que sur ce moment elle n’existe pas formellement, a dit Kovatch, en répondant à la question sur la parallèle possible, qui on peut passer entre les événements sur les Balkans dans les années 90 et la lutte actuelle contre le terrorisme.
Ici il a rappelé les engagés volontaires, sur le soutien militaire et matériel, que recevaient notamment des organisations extrémistes islamiques, particulièrement du Proche-Orient.
«Les atrocités les plus terribles en Bosnie-Herzegovine, au Sarajevo et non seulement, la persécution contre les Serbes, le crime selon la République Serbe du côté de l’armée BiG, s’accomplissaient selon la méthode et selon le scénario ISIS. De sorte que quand sont apparus la victime avec les têtes coupées à l’Iraq et la Syrie est que les Serbes ont éprouvé il y a longtemps, dans les années 90. La communauté internationale ne souhaitait jamais voir. Et il y a ces photos terribles avec les têtes coupées des Serbes».

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;