Un ancien militaire américain est soupçonné d’avoir provoqué une explosion près d’un centre de recrutement des forces armées aériennes, en Oklahoma. Selon la police, il s’agissait essentiellement d’un geste de «haine envers les militaires»

Lundi 10 juillet, une explosion a eu lieu devant un centre de recrutement de la U.S. Air force, non loin de la ville de Tulsa dans l’État d’Oklahoma. Le responsable de l’explosion est un ancien soldat de l’aviation, relate la chaîne CBS.

L’incident s’est produit à environ 22h30 heure locale. Selon le FBI, à ce moment-là le centre de recrutement était fermé, il n’y a donc pas eu de blessés.Mardi 11 juillet, Benjamin Don Roden, 28 ans, a été arrêté à Tulsa. Mercredi, il a été accusé, entre autres, d’avoir endommagé une propriété fédérale à l’aide d’un explosif. D’après le procureur Loretta F. Radford, Roden aurait commis sont crime en raison de sa «haine des militaires».

Selon la chaîne, auparavant, Roden servait dans les forces aériennes et a été exempté du service en avril. Par la suite, il a voulu rejoindre la marine, mais a été refusé. L’ancien commandant de Roden, le sergent Brian Curtis, a déclaré que le jeune homme «détestait les militaires» et «était assez intelligent pour construire un appareil électronique».

Lors des perquisitions effectuées dans la maison du suspect, la police a trouvé du matériel pour la fabrication d’explosifs, ainsi que deux bombes artisanales.D’après la chaîne, pour le moment le FBI ne considère pas cet incident comme un acte de terrorisme. Roden a été envoyé à la prison de la ville et sera traduit en justice vendredi.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;