Une touriste est décédée après que le souffle provoqué par les réacteurs d’un avion de ligne l’a projetée au sol, à proximité de la célèbre plage de Maho Beach, qui jouxte une piste d’aéroport. Un drame inhabituel qui a pourtant des précédents

Une femme originaire de Nouvelle-Zélande est décédée après que le souffle engendré par le réacteur d’un avion l’a projetée au sol. L’accident a eu lieu sur la plage de Maho Beach, à côté d’une piste de l’aéroport international Princess Juliana, dans la partie néerlandaise de l’île de Saint-Martin. Cet endroit est apprécié par les touristes en quête de sensations fortes, tant l’arrivée des avions de ligne, contraints d’approcher l’aéroport à très basse altitude, est impressionnante.

Des panneaux apposés sur la clôture qui sépare la plage de la piste préviennent pourtant les visiteurs du danger que représente l’onde de choc engendrée par les réacteurs.

Des accidents similaires sont déjà advenus dans le passé, comme ici en 2012, où une jeune femme avait été blessée, projetée sur une barrière en béton par la puissance du souffle des réacteurs.

Malheureusement cette fois-ci, la victime âgée de 57 ans, prise en charge par les secours dans un état grave, n’a pas survécu à ses blessures.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;