Le locataire de la Maison-Blanche a affirmé qu’il ne se rendrait pas dans la capitale britannique jusqu’à ce qu’il ne soit sûr d’y recevoir un «meilleur accueil» et a appelé la Première ministre à influencer l’opinion publique

La perspective d’une visite de Donald Trump à Londres a déjà fait couler beaucoup d’encre. Si la semaine dernière, à Hambourg, le chef d’État américain a solennellement fait part de sa détermination à se rendre dans la capitale britannique, oubliant toutefois d’en préciser la date, ce dimanche, le journal The Sun affirme que toutes les conditions de cette visite ne sont toujours pas réunies. Avant de prendre l’avion pour la perfide Albion, le locataire de la Maison-Blanche veut être sûr d’y recevoir un «accueil chaleureux», relate le média, qui cite de hauts responsables qui seraient au courant du contenu de la conversation de la Première ministre britannique et du Président américain.À en croire le média, lors d’un entretien privé avec Theresa May, Donald Trump a déploré le fait que la presse britannique était loin de le présenter sous le meilleur jour. Une observation à laquelle la Première ministre a répondu: «Mais vous savez bien ce qu’est la presse britannique».

«Je veux toujours venir, mais je ne suis pas pressé. De fait, si vous pouviez préparer le terrain, les choses seraient beaucoup plus faciles», a répliqué pour sa part Donald Trump.

Et d’ajouter: «Je viendrai quand j’aurai reçu l’assurance d’un bon accueil, mais pas avant.»

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;