Le vice-président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Andreï Klimov, a commenté la récente déclaration d’un politicien ukrainien selon laquelle il serait mieux que la Russie cesse d’exister en tant qu’État

Andreï Klimov, vice-président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, a répondu à la déclaration du vice-ministre ukrainien pour les territoires temporairement occupés et les personnes déplacées, d’après qui la disparition de la Russie en tant qu’État serait la meilleure évolution de la situation pour Kiev.

«Hélas, il [George Tuka, ndlr] n’est pas le premier à le dire», a estimé Andreï Klimov. «Il y a des hommes politiques placés plus haut que lui qui ont proposé de lancer une bombe atomique sur la Russie. […] Ils tentent de nous réduire en poussière nucléaire».

Et de poursuivre:

«Il [George Tuka, ndlr] ne fait que poursuivre une politique sauvage misanthrope qui décrit les Russes comme inhumains. Mais malgré cela, nous considérons nécessaire de traiter le peuple ukrainien d’une manière amicale».

Le sénateur a également rajouté que, ces derniers temps, si on se réfère aux derniers sondages, la population de l’Ukraine aspirait plutôt à avoir des relations normales avec la Russie. Voilà pourquoi les hommes politiques qui font de telles déclarations sont trop éloignés des exigences du temps et de leur peuple, a conclu M.Klimov.

Auparavant, le vice-ministre ukrainien pour les territoires temporairement occupés et les personnes déplacées George Tuka avait déclaré que «la disparition de la Russie en tant qu’État […] aurait été la meilleure option possible non seulement pour l’Ukraine, mais pour le monde entier». Cette déclaration dans une interview à un média fait suite à une question sur une éventuelle reprise de contrôle de Kiev sur le Donbass.

Lien

Etiquette: ; ; ;