Il est fort probable que l’accord sur la sortie britannique de l’Union européenne (Brexit) ne soit pas conclu, estime l’agence internationale de notations Moody’s

L’agence internationale de notations Moody’s évoque la probabilité de conclusion de l’accord entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sur la sortie de Londres de l’organisation supranationale (Brexit).

Selon le directeur de gestion de Moody’s, Chris Ellis, l’agence continue de croire que l’Union européenne et le Royaume-Uni parviendront à un accord qui s’appliquera à beaucoup des actuels accords commerciaux.

«Cependant, la probabilité que les négociations échouent et que l’accord ne soit pas atteint est forte», précise le spécialiste.

L’agence estime que si le Royaume-Uni et l’Union européenne ne parviennent pas à un accord précisant les conditions de la sortie britannique et l’avenir des relations bilatérales, Londres pourrait subir un grave ébranlement macroéconomique. La qualité créancière de plusieurs émetteurs britanniques pourrait être affectée.

La décision de sortir de l’Union européenne a été soutenue par les citoyens britanniques lors du référendum tenu le 23 juin 2016. Le 29 mars 2017, le Royaume-Uni a officiellement lancé le processus de sortie, déposant une lettre dédiée au Président du Conseil européen Donald Tusk.

Lien

Etiquette: ; ; ;