Les États-Unis estiment que l’Iran continue d’être le principal pays parmi les États soutenant le terrorisme international. En plus de l’Iran, la Syrie et le Soudan sont aussi cités

L’Iran reste l’État commanditaire du terrorisme le plus important pour l’année 2016, selon un rapport du département d’État américain sur les activités antiterroristes à la fin de 2016, publié le 17 juillet. Il est précisé dans le rapport que Téhéran continue de soutenir le Hezbollah, des groupes terroristes palestiniens à Gaza, divers groupes en Syrie et en Irak et dans tout le Proche-Orient.

«L’Iran a continué d’être le principal commanditaire du terrorisme d’État en 2016, parce que des groupes soutenus par l’Iran conservaient leur capacité de menacer les intérêts américains et ceux de ses alliés», indique le rapport.

À cet égard, les États-Unis considèrent comme justifiée l’utilisation de divers instruments pour contrer ces activités, y compris des sanctions, note le rapport.

Le 18 juillet, Washington a inscrit 18 personnes physiques et morales iraniennes sur sa liste des sanctions liée au programme iranien de missiles. Dans le même temps, Washington a confirmé que, selon lui, Téhéran respectait le Plan d’action conjoint sur son programme nucléaire. L’accord historique sur le programme nucléaire iranien avait été conclu par Téhéran et six médiateurs internationaux en juillet 2015. Le Plan d’action conjoint avait été adopté. Il est entré en vigueur en janvier 2016.Face à la décision de la Maison-Blanche d’imposer à Téhéran de nouvelles sanctions, l’Iran a voté un projet de loi visant à résister au «terrorisme américain» au Moyen-Orient, en renforçant le programme balistique du pays.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;