Selon le vice-Président irakien Nouri al-Maliki, bien que les États-Unis s’attribuent un rôle définitif dans l’opération de libération de Mossoul, la contribution principale revient aux soldats irakiens, aux milices populaires et à l’aviation irakienne

La victoire sur le groupe terroriste Daech à Mossoul est une réussite de l’armée irakienne et des milices populaires, mais non des États-Unis, a déclaré le vice-Président irakien Nouri al-Maliki.

«[Les États-Unis] déclarent — je suis désolé et le réfute — que cette victoire [à Mossoul] est leur succès, que c’étaient eux qui menaient la guerre, mais en fait, c’est la victoire de l’armée irakienne. Oui, ils nous ont soutenus avec leur aviation, mais la contribution principale revient aux soldats irakiens, aux milices populaires et à l’aviation des forces armées irakiennes», a déclaré M.al-Maliki.

L’offensive de l’armée irakienne visant à éliminer les djihadistes de Daech de la province de Ninive et de sa capitale, Mossoul, a été lancée en octobre 2016. Les troupes gouvernementales étaient appuyées par des milices populaires et l’aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.Dimanche 9 juillet, le commandant adjoint de l’unité de lutte antiterroriste, le lieutenant-général Abdel Wahab al Saidi, a hissé le drapeau irakien au-dessus du dernier repaire des terroristes dans la vieille ville de Mossoul, ce qui signifie la complète libération de la rive occidentale du Tigre

Lien

Etiquette: ; ; ;