Seize officiers de police qui participaient à une opération anti-Talibans ont été tués par erreur par une frappe de l’US Air-force contre un camp de militaires afghans

Une frappe de l’aviation américaine effectuée par erreur a coûté la vie à 16 représentants des forces de sécurité de l’Afghanistan et en a blessé deux autres, ont rapporté samedi à l’AFP des responsables de la police locale et de la province.Pour sa part, l’agence Associated Press, citant le chef de la police de la province du Helmand Abdul Ghafar Safi, fait état de 12 victimes.

Selon le responsable, ces victimes étaient des officiers de police qui opéraient avec les militaires dans la région. Les forces afghanes tentent de déloger les Talibans qui contrôlent la plus grande partie de la province.

Auparavant, l’état-major de l’opération «Soutien résolu», une mission de l’Otan en appui aux Forces de sécurité afghanes, a fait savoir que plusieurs militaires afghans avaient été tués par erreur lors d’une frappe des États-Unis dans la province du Helmand. L’incident a eu lieu lors d’une opération réalisée par les forces de sécurité afghanes avec le soutien des États-Unis. La frappe a touché le camp dans lequel se trouvaient les miliaires.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;