Les militaires irakiens viennent de rétablir leur contrôle sur le village d’Imam Gharbi, au sud de la ville de Mossoul, deux semaines après sa prise par les terroristes de Daech. Le lieutenant-colonel irakien Najem Abdalla Hussein évoque les particularités de l’opération

Le village d’Imam Gharbi situé au sud de la ville irakienne de Mossoul est souvent appelé le «village aux 700 terroristes» en référence au nombre de djihadistes qui l’avaient investi, peu après leur défaite à Mossoul.

Le lieutenant-colonel de l’armée irakienne Najem Abdalla Hussein signale que les forces irakiennes ont repris le contrôle total du village, deux semaines après que ce dernier soit tombé aux mains terroristes de Daech.

«Les opérations militaires des forces irakiennes ont débuté il y a cinq jours, avec la participation de l’armée et des milices, les combats ont été acharnés… Le nombre de terroristes qui étaient ciblés s’élève à plusieurs centaines. Ils ont incendié et fait exploser certaines maisons», explique le militaire.

Selon lui, le nombre des djihadistes éliminés lors de cette opération s’établirait à 300. Beaucoup de corps restent sous les décombres des bâtiments détruits.

Le 10 juillet dernier, le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi a officiellement annoncé la victoire que le groupe terroriste Daech dans la ville de Mossoul. La veille, des militaires de l’unité antiterroriste irakienne avaient hissé le drapeau irakien sur les rives du Tigre, dans la vieille ville de Mossoul.

Lien

Etiquette: ; ; ;