«Nous avons déposé des fleurs sur les tombes des soldats décédés, qui ayant payé le prix de leur sang, nous ont sauvés de Daech», a dit un participant à une manifestation pour l’intégrité de l’Irak et en mémoire aux victimes de la lutte antiterroriste dans le pays

Environ 200 habitants de la province irakienne de Ninive ont organisé un rassemblement intitulé «Colonne de libération» visant à honorer la mémoire des soldats irakiens, morts dans la lutte antiterroriste et enterrés à Bagdad et Najaf.

Pour déposer des fleurs sur les tombes de ceux qui ont donné leur vie pour la liberté et l’intégrité de leur pays, les participants ont parcouru une distance de 600 km.

«Nous sommes 200 personnes, dont des étudiants, des écrivains et des journalistes, ainsi que tous ceux qui voulaient aller à Bagdad dans le cadre de cette initiative. Nous avons déposé des fleurs sur les tombes des soldats décédés, qui ayant payé le prix de leur sang, nous ont sauvés de Daech», a raconté Misak Ahmed, militant humanitaire de la banlieue de Mossoul.

Il a ajouté que la colonne des participants a ensuite visité la ville de Nadjaf, située à environ 160 km au sud de Bagdad, où ils ont également déposé des fleurs sur les tombes des héros irakiens.

«Nous avons passé 3 ans dans un isolement forcé à cause des terroristes de Daech. Cependant, après la libération, nous avons immédiatement commencé à chercher des occasions pour établir des liens avec d’autres provinces irakiennes», a-t-il souligné.

Pour beaucoup d’Irakiens, l’initiative des habitants de Ninive est devenue le symbole de l’unité de l’Irak, qui a su garder son intégrité.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;