Jeudi soir, le Sénat américain a adopté le projet de loi portant sur de nouvelles sanctions contre la Russie. La réaction de Moscou ne s’est pas faite attendre: la Russie interdit à l’ambassade des États-Unis l’accès à deux sites moscovites à compter du 1er août

En réponse à l’adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou va interdire à l’ambassade américaine l’accès à ses deux sites situés à Moscou.

«À partir du 1er août, la partie russe suspend l’utilisation par l’ambassade des États-Unis en Russie à tous les entrepôts sur la rue Dorojnaia à Moscou et aux résidences secondaires dans le parc de Serebryani Bor», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie.«Nous proposons à la partie américaine d’égaliser le nombre de diplomates et d’employés des ambassades et consulats américains (…) en conformité avec le nombre de diplomates et d’employés de l’ambassade russe aux États-Unis. Cela signifie que le nombre total du personnel dans les ambassades et consulats américains se réduit jusqu’à 455 personnes», précise le communiqué.

Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelle expulsion de diplomates russes par les Etats-Unis.

La riposte du ministère des Affaires étrangères aux sanctions a obtenu le feu vert du Président russe, a confirmé le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

«De telles mesures sont impossibles sans l’autorisation du Président», a déclaré M.Peskov lors d’un point presse.

Le sénateur russe Franz Klintsevitch a commenté les contre-mesures russes et mis en garde la partie américaine sur le fait que «ce n’étaient que les premières mesures».

«Ce ne sont que les premières mesures, sans aucun doute, d’autres suivront», a-t-il déclaré.

Selon lui, la Russie pourrait adopter prochainement un ensemble de mesures politiques, y compris une interdiction d’entrée en Russie visant les membres du Sénat américain qui ont voté en faveur des sanctions antirusses.

Le Sénat américain a approuvé jeudi le projet de loi pour de nouvelles sanctions contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord. Le document a été soutenu par 98 voix contre deux. Le texte sera ensuite envoyé au Président Donald Trump qui pourrait toutefois y opposer son véto.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;