Une opération rapide menée par les troupes gouvernementales syriennes et le mouvement chiite Hezbollah à la frontière syro-libanaise a permis de déloger les terroristes d’al-Nosra de la région de Flita et de libérer une partie d’Ersal

L’armée syrienne, soutenue par le mouvement chiite libanais Hezbollah, a libéré des djihadistes du Front al-Nosra la région de Flita, située sur les pentes orientales des montagnes Qalamoun, à la frontière avec le Liban, et une partie de la région d’Ersal.

Le succès du tandem en question s’explique par la rapidité de l’opération, la bonne manœuvrabilité et par les faibles défenses des combattants d’al-Nosra. Les troupes gouvernementales syriennes ont en outre pris en compte les particularités géographiques de la zone, avec beaucoup de hauteurs et de sentiers cachés.

Для плеера требуется установить Flash Player

«Au total, il a fallu 24 heures pour briser les défenses des terroristes et les déloger des positions qu’ils occupaient», a déclaré à Sputnik une source au sein de l’armée syrienne.

En conséquence, l’ennemi a essuyé des pertes considérables et a perdu le contrôle sur les axes stratégiques reliant Ersal à Flita, employés pour livrer des armements en Syrie, a précisé la source.Depuis le lancement de l’opération antiterroriste dans cette zone, l’armée syrienne a repris le contrôle de 36 kilomètres carrés, éliminant plus de 70 terroristes du Front al-Nosra.

Lien

Etiquette: ;