Suite au nouveau tir de missile balistique nord-coréen survenu hier, peu avant minuit, Pékin espère que toutes les parties concernées feront preuve de prudence dans leurs actions, afin de prévenir l’escalade des tensions sur la péninsule coréenne

La Chine a exprimé l’espoir que les grandes puissances internationales agiront avec prudence après le dernier tir de missile balistique effectué le 28 juillet par Pyongyang, condition nécessaire afin d’éviter l’escalade des tensions dans la région, selon le ministère chinois des Affaires étrangères.

«Nous espérons que toutes les parties concernées agiront avec prudence afin d’éviter l’escalade des tensions [dans la péninsule coréenne] et qu’elles seront en mesure de protéger ensemble la paix et la stabilité de la région», apprend-on d’un communiqué du ministère.

Auparavant, la Corée du Sud avait annoncé des mesures de représailles suite au tir de missile réalisé vendredi par Pyongyang. En particulier, Séoul a promis de mener des tests de missiles balistiques et de déployer des batteries supplémentaires du bouclier antimissile américain THAAD.

Plus tôt dans la journée de vendredi, il a été rapporté que peu avant minuit la Corée du Nord avait procédé à un tir de missile balistique depuis la province du Jagang en direction de la mer du Japon. Il s’agit du premier test balistique nord-coréen effectué de nuit.Selon les données des militaires sud-coréens, le nouveau missile nord-coréen a parcouru une distance de près de 1.000 km et a atteint une altitude de 3.700 km. À Séoul, on estime que le missile testé ce vendredi est plus sophistiqué que celui tiré le 4 juillet et qu’il serait intercontinental.

La partie japonaise a pour sa part déclaré que le missile serait tombé dans sa zone économique exclusive, sans toutefois causer de dégâts.

Lien

Etiquette: ; ; ;