Les doutes concernant les intentions du Président américain quant au renforcement des sanctions antirusses sont levés: Donald Trump signera le texte ad hoc malgré son intention d’améliorer les relations avec la Russie

Le Président américain signera le texte durcissant les sanctions contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord, a annoncé vendredi la Maison-Blanche.

Donald Trump «approuve le projet de loi» et «a l’intention de le signer» après avoir pris connaissance de la dernière version du texte, a fait savoir la porte-parole Sarah Huckabee Sanders dans un communiqué.Cette annonce lève ainsi les doutes concernant les intentions du Président américain, qui avait le choix entre signer ce texte, auquel il était fermement opposé, ou y apposer son veto, souligne l’AFP.

Le Congrès aurait alors pu contourner ce veto en revotant le texte à une majorité des deux-tiers.

Moscou a promis pour sa part de riposter à l’adoption de nouvelles sanctions et a averti mercredi que cette mesure menaçait «très sérieusement» les espoirs de normalisation suscités par l’élection de Donald Trump.Cette mesure est également mal vue en Europe, car elle pourrait avoir des retombées sur des entreprises du Vieux Continent: la loi donnerait en effet au Président américain la possibilité de sanctionner les entreprises qui travaillent sur des pipelines venant de Russie, en limitant par exemple leur accès aux banques américaines ou en les excluant des marchés publics aux États-Unis.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;