Dans le contexte du nouveau tir de missile balistique de Pyongyang, les États-Unis prônent une dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne et insistent sur le fait qu’ils ne reconnaîtront jamais à la Corée du Nord le droit aux armes nucléaires, a déclaré le secrétaire d’État américain Rex Tillerson

Suite au nouveau tir de missile balistique réalisé par la Corée du Nord hier, peu avant minuit, les autorités américaines appellent à dénucléariser de façon pacifique la péninsule coréenne, tout en soulignant que Pyongyang n’a pas le droit de posséder d’armes nucléaires.

«Les États-Unis veulent une dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne et la fin des actes belliqueux de la part de la Corée du Nord. D’autres [pays] l’ont clairement dit comme nous: nous ne reconnaîtrons jamais la possession par la Corée du Nord d’armes nucléaires et ne renoncerons pas à nos obligations envers nos alliés et partenaires dans la région», lit-on dans un communiqué publié par le département d’État américain et rédigé par Rex Tillerson.

Selon lui, «les États-Unis condamnent fermement le deuxième tir de missile balistique intercontinental par la Corée du Nord depuis ce mois, ce qui constitue une infraction à plusieurs sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies, qui sont l’expression de la volonté de la communauté internationale».Pyongyang a procédé, dans la nuit de vendredi à samedi, à un tir de missile, a confirmé plus tôt dans la journée le ministère japonais de la Défense. Comme l’a fait savoir le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, le projectile aurait terminé sa course dans la zone économique exclusive japonaise.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;