Le Président ukrainien Piotr Porochenko continue à rechercher les «Ukrainiens» dans l’histoire russe. Il vient d’en trouver un nouveau : Ivan Aïvazovski, peintre russe d’origine arménienne qu’il considère comme faisant partie de la culture de l’Ukraine. Il a également appelé à honorer le patrimoine ukrainien

Piotr Porochenko, Président de l’Ukraine, continue d’impressionner par ses compétences en matière d’histoire. Sur sa page Facebook, le dirigeant ukrainien a écrit que le peintre russe Ivan Aïvazovski, maître incontesté de la peinture de marine, appartenait au patrimoine culturel de l’Ukraine. M. Porochenko a notamment insisté sur le fait que le peintre était né dans la ville de Théodosie, qui faisait partie de l’Empire russe à l’époque.

«Ces jours-ci, il y a 200 ans à Théodosie naissait le peintre exceptionnel, Ivan Aïvazovski. Honorons notre patrimoine!», a écrit M. Porochenko sur sa page Facebook.

Des représentants de la galerie d’art Aïvazovski de Théodosie ont à leur tour rappelé que le peintre était né et habitait à Théodosie au moment où la ville faisait partie de l’Empire russe. Comme l’a noté la chercheuse en chef du musée Olga Goutman, Kiev a déjà fait «sien» les artistes Vladimir Borovikovski, Vassili Tropinine et d’autres encore.

«Il y a quelque temps, quand le nouveau manuel d’histoire des arts de l’Ukraine a été publié, Borovikovski y est mentionné comme un artiste ukrainien, de même que Tropinine et d’autres. A l’époque où la Crimée appartenait à l’Ukraine, Aïvazovski était déjà devenu un artiste ukrainien. Mais, bien sûr, Aïvazovski avait étudié à l’Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg et avait été élevé dans les traditions de l’école de la peinture russe. Je pense qu’il est tout à fait correct de le considérer comme artiste russe», a-t-elle souligné à la chaîne RT.

Ivan Aïvazovski est un peintre russe d’origine arménienne qui est né à Théodosie (Crimée) en 1817. Il a vécu et travaillé à Saint-Pétersbourg et dans sa ville natale.

Rappelons que ce n’est pas la première fois quand les autorités de Kiev tentent de «changer de citoyenneté» des personnalités russes de la culture et de l’histoire. Le discours de Vladimir Poutine lors de sa visite à Paris a provoqué l’indignation des autorités ukrainiennes quand a souligné que la fille de Iaroslav le Sage, Anna, qui était russe, avait entamé les relations franco-russes. Puis, le Président ukrainien Piotr Porochenko a accusé M. Poutine d’avoir essayé de «voler» la kiévienne Anna Iaroslavovna pour l’assimiler à l’histoire de Russie. Il a également souligné que Iaroslav le Sage était un Grand-prince de Kiev.Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavlo Klimkine a de son côté déclaré qu’il considérait Pouchkine (Alexandre Pouchkine, poète, dramaturge et romancier russe) comme ukrainien, car le grand poète a été inspiré par la Crimée et Odessa. Et avant cela, l’ancien Président Viktor Iouchtchenko a inclus aux nombre des Ukrainiens exceptionnels Ilia Répine, Piotr Tchaïkovski et Fiodor Dostoïevski.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;