À peu près 9.000 personnes, des terroristes du Front al-Nosra et les membres de leurs familles, quitteront le Liban lundi dans le cadre d’un accord d’échange, a indiqué une source au sein du mouvement libanais Hezbollah

Le lundi 31 juillet, quelque 9.000 membres des familles de terroristes quitteront les camps de réfugiés dans la région d’Ersal située sur la frontière libano-syrienne avec le dernier groupe des terroristes du Front Fatah al-Cham (anciennement appelé le Front al-Nosra), d’après une source au sein du mouvement libanais Hezbollah.

«Le deuxième étape de la réalisation de l’accord sur l’échange commencera lundi matin. Les combattants du Front al-Nosra et leurs familles, soit au total 9.000 personnes, partiront [du territoire du Liban] en échange de la libération de combattants de la résistance [du Hezbollah] qui sont prisonniers d’al-Nosra», a affirmé l’interlocuteur.

Les terroristes et les membres de leurs familles se rendront dans la région syrienne de Flita d’où ils seront ensuite transférés dans la province d’Idlib.Dans le cadre de la première étape de la réalisation de ces accords, le dimanche 30 juillet, le Hezbollah a rendu au Front Fatah al-Cham neuf corps de terroristes en échange de cinq corps de ses combattants.

En six jours, le mouvement Hezbollah a libéré des djihadistes 90 kilomètres carrés de la région montagneuse d’Ersal. L’offensive a commencé des territoires syrien et libanais en même temps.Le 21 juillet, le Hezbollah avait annoncé le lancement d’une vaste opération militaire contre le Front al-Nosra à la frontière syro-libanaise.

La zone montagneuse d’Ersal est utilisée par les terroristes pour faire passer des armes et de nouveaux combattants vers la Syrie. Des groupes extrémistes se servent également de camps de réfugiés déployés dans la région pour se cacher de l’armée libanaise et pour y recruter de nouveaux membres.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;