Pour le député de la Douma Dmitri Novikov, les Nations unies ne peuvent plus ignorer plus longtemps le nombre croissant de victimes civiles dans les raids de la coalition en Syrie

L’Onu doit prêter l’attention aux rapports faisant état de nombreuses victimes civiles dans les frappes de la coalition internationale anti-Daech en Syrie, estime le vice-président du comité des Affaires étrangères de la Douma (chambre basse du parlement russe) Dmitri Novikov (Parti communiste).

«Les Nations unies doivent se pencher sur la situation actuelle en République arabe syrienne. Des civils trouvent bien trop souvent la mort dans les opérations menées par la coalition dirigée par les États-Unis […]. Je crois que le Conseil de sécurité de l’Onu doit examiner cette question», a déclaré le député.

Plus tôt dans la semaine, l’agence officielle syrienne SANA a fait état de la mort d’une trentaine de civils dans les raids aériens de la collation internationale effectués dans la zone de Deir ez-Zor, dans le nord-est de la Syrie.Selon M.Novikov, les hommes politiques et les militaires américains en charge de l’opération en Syrie sont réticents à assurer la coordination indispensable entre la coalition internationale et les autorités de Damas.

«Bien que M.Trump ait prôné le refus de toute ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays, il a échoué à inculquer cette politique à son administration», conclut le parlementaire russe.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;