Selon le chef adjoint de la diplomatie russe, les missiles testés récemment par la Corée du Nord ne sont que des «engins primitifs», et Pyongyang est encore loin de pouvoir procéder à une frappe nucléaire

Il faudra encore de nombreuses années à la Corée du Nord pour acquérir la capacité de porter une attaque nucléaire sur le territoire américain, estime le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

«Je crois que de nombreuses années s’écouleront avant que la Corée du Nord ne soit capable d’effectuer une frappe nucléaire», a déclaré le responsable dans un entretien accordée à la chaîne de télévision américaine ABC.

«Ce qu’ils sont en train de tester actuellement, ce ne sont que des engins primitifs dont le déploiement prend des mois», a expliqué le vice-chef de la diplomatie russe.Vendredi, la Corée du Nord a effectué son deuxième test de missile balistique en moins d’un mois. Le leader nord-coréen Kim Jong-un a ensuite affirmé que son pays avait désormais la capacité de frapper l’ensemble du territoire américain. Pyongyang a ajouté qu’il riposterait en cas de provocations militaires de la part de Washington.

Plusieurs experts estiment que les missiles nord-coréens peuvent théoriquement atteindre la côte est des États-Unis. Dans ce contexte, l’armée américaine a procédé à des essais de son système antimissile THAAD, interceptant avec succès un missile balistique à portée intermédiaire.

Lien

Etiquette: ; ; ;