Les autorités qataries ont porté plainte devant l’Organisation mondiale de commerce (OMC) après l’instauration du blocus commercial que les pays arabes ont imposé à l’émirat

Convaincu que le blocus commercial mis en place par quatre pays arabes, à savoir l’Arabie saoudite, l’Égypte, Bahreïn et les Émirats arabes unis, transgresse les règles du commerce des marchandises et des services, ainsi que le droit de la propriété intellectuelle, le gouvernement qatari a déposé un recours devant l’OMC, relate Reuters.Selon l’agence, Doha a «demandé à tenir des consultations» avec l’Arabie saoudite, Bahreïn et les Émirats arabes unis soit afin de régler la situation dans les 60 jours à venir, soit afin de résoudre le problème au sein de l’Organisation mondiale de commerce et faire face aux sanctions commerciales.

Début juin, l’Arabie saoudite, l’Égypte, Bahreïn et les Émirats arabes unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l’accusant de financer les activités extrémistes à travers le monde. Par la suite, les pays du Golfe ont adressé à Doha une liste de conditions destinée à lui faire infléchir sa politique étrangère.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;