Les sanctions adoptées à l’encontre de la Corée du Nord par le Sénat américain constituent un crime contre l’humanité et la civilisation, a déclaré dans une des études Kim Kwang-hak, collaborateur scientifique de l’Institut pour la recherche américaine du ministère nord-coréen des Affaires étrangères

Les démarches américaines à l’encontre de Pyongyang visent à détruire la civilisation mondiale et à replonger le monde dans les ténèbres du Moyen Âge, a indiqué Kim Kwang-hak, collaborateur scientifique de l’Institut pour la recherche américaine du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, dans un essai publié sur le site Explore DPRK.

«Les sanctions appliquées par les États-Unis et l’Onu à la Corée du Nord sont dirigées contre l’humanité et la civilisation», a-t-il déclaré.

Et d’ajouter que les sanctions imposées par le Sénat américain avaient également pour but de renverser le gouvernement nord-coréen, ce qui signifie qu’elles sont illégales, provocatrices et agressives par nature.

D’après lui, les démarches américaines contre Pyongyang ne visent pas seulement les forces nucléaires de la Corée du Nord, mais également son idéologie et son système.Et si le gouvernement du pays ne renonçait pas à son idéologie, les sanctions continueraient de menacer le droit à l’existence et au développement du peuple nord-coréen.

Le jeudi 27 juillet, le Sénat américain a adopté un projet de loi instaurant des sanctions à l’encontre de la Corée du Nord, de l’Iran et de la Russie. Pour entrer en vigueur, ce texte doit être signé par le Président Trump.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;