Pour mieux gagner sa vie quand elle avait une vingtaine d’années, la députée de la Rada ukrainienne a exercé une profession pour le moins insolite. Un épisode de plus dans la collection d’anecdotes sur l’égérie de la cause nationaliste ukrainienne

A 21 ans, l’ancienne militaire ukrainienne et désormais femme politique Nadia Savtchenko, en quête de travail à l’époque, découvrait une annonce invitant pour emploi «une jeune fille avec une jolie voix capable de discuter de tous les sujets». Après une interview où elle a été invitée de lire à haute voix une page d’un roman érotique, Savtchenko a été embauchée comme animatrice de téléphone rose.

«Oui, je l’ai fait», a raconté la députée dans une interview au site d’actualité ukrainien Glavcom. «Je me suis dit : « Tu es une actrice, tu peux le faire. » Et le salaire était confortable à l’époque – 100 dollars de l’heure», a-t-elle ajouté.

Dans la même interview, Nadia Savtchenko a également partagé d’autres détails croustillants de sa vie passée, des douches communes dans l’armée ukrainienne à sa participation (en tant qu’invitée) dans une émission-compétition de médiums à la télévision.

L’ancienne pilote ukrainienne, qui a décidé de se lancer en politique à son retour de détention en Russie, est connue pour ses sorties fracassantes. En mars, par exemple, lors d’un autre entretien télévisé, elle a affirmé que les juifs occupaient en Ukraine «80% du pouvoir» et assuré qu’elle était «contre les youpins».

Nadia Savtchenko, ex-pilote de l’armée ukrainienne, avait été condamnée en mars 2016 par le tribunal de la région de Rostov-sur-le-Don à 22 ans d’emprisonnement pour complicité dans le meurtre de deux journalistes russes en 2014, et pour avoir franchi la frontière russe de manière illégale. Deux mois plus tard, le 25 mai, Vladimir Poutine l’avait graciée, c’est ainsi qu’elle avait pu rejoindre l’Ukraine. Deux citoyens russes arrêtés et condamnés en Ukraine, Alexandre Alexandrov et Evgueni Erofeïev, avaient en retour reçu la possibilité de regagner la Russie.

Après sa libération et son retour en Ukraine largement médiatisé, Nadia Savtchenko a choisi de poursuivre une carrière politique. Elue députée en 2014, deux ans avant son jugement en Russie, elle s’est déclarée dès son retour prête à assumer les fonctions de présidente de l’Ukraine, en annonçant comme premier objectif de «rendre Donetsk et Lougansk à Kiev».

Lien

Etiquette: ; ; ; ;