Le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine s’est vu proclamé persona non grata en Moldavie suite à une série de déclarations sur des dirigeants moldaves. Cette décision s’inscrit dans le prolongement de l’incident survenu le 28 juillet, lorsque la Roumanie a refusé à un avion transportant M.Rogozine en Moldavie de traverser son espace aérien

Le gouvernement moldave a proclamé mercredi le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine persona non grata.

«Je propose de proclamer le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine persona non grata en Moldavie et de lui interdire de traverser le territoire de notre pays», a indiqué Andrei Galbur, vice-Premier ministre et ministre moldave des Affaires étrangères et de l’Intégration européenne.

Selon M.Galbur, Dmitri Rogozine s’est permis des «propos insultants à l’égard des dirigeants moldaves».

Le 28 juillet dernier, la Roumanie a interdit à un avion de ligne russe transportant 165 passagers dont les membres d’une délégation conduite par le vice-Premier ministre Rogozine, de traverser son espace aérien pour se rendre dans la capitale moldave Chisinau. Cette démarche de Bucarest a empêché la délégation russe d’assister à une rencontre avec le Président moldave Igor Dodon, afin de participer à la commémoration du 25e anniversaire du début de l’opération de maintien de la paix en Transnistrie.Les autorités roumaines ont expliqué ce refus par le fait qu’une «personne sous le coup de sanctions» se trouvait à bord de l’aéronef.

A cause du manque de carburant et du grand nombre de femmes et d’enfants à bord, l’équipage a pris la décision de se diriger vers un aérodrome de secours à Minsk, en Biélorussie. Dmitri Rogozine est rentré à Moscou.

Le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine assume également les fonctions de représentant spécial du Président russe pour la Transnistrie, la république autoproclamée sur le territoire moldave, et copréside la commission intergouvernementale russo-moldave pour la coopération économique et commerciale.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;