Ce 2 août 2017; s’ouvre une énième réunion du groupe de travail chargé de faire avancer un processus de paix qui est enlisé dans les tranchées en feu du Donbass depuis plus de 2 ans.

Cette nouvelle réunion se déroulera sur font de crise internationale entre Moscou et Washington après les nouvelles représailles économiques contre la Russie et l’expulsion en retour de 755 diplomates étasuniens de Russie. de plus, aux sempiternelles questions du cessez le feu, des échanges de prisonniers, du blocus, etc. se rajoute un regain de tension sur le terrain du Donbass avec notamment une augmentation sensible des bombardements ukrainiens (2 soldats de la DNR ont encore été tués il y a 2 jours), et un nouvel attentat à l’explosif au coeur de Lugansk la nuit dernière.

Denis Pushilin le Président du Conseil Populaire de la République de Donetsk et son  représentant lors des négociations de Minsk a souligné que la désescalade de la situation militaire qui est demandé par les 2 républiques sera au centre des discussions. En effet les représentants des DNR et LNR évoqueront entre autres :

  • Le nouveau bombardement ukrainien de la station d’eau potable entre Yasinovataya et Avdeevka
  • Le retrait des matériels lourds ukrainiens du village de Stanitsa Luganskoe au nord de Lugansk

De leur côté les représentants de Kiev restent sur des positions bloquantes ou derrière des bien-entendus hypocrites les unités de leur armée déployés contre les lignes de défenses républicaines multiplient provocations et attaques quotidiennes.

Ainsi sur le terrain de la RPD, les bombardements ukrainiens et  les échanges de tirs et les ont repris sur l’ensemble de la ligne de front, avec par exemple plus de 100 munitions de gros calibre (supérieur à 100mm) tirés sur la République de Donetsk pour la seule nuit du 1er au 2 aout 2017.

Si une trêve a déjà été convenue pour la rentrée scolaire il est peu probable qu’elle soit plus respectée que les précédentes dont les violations quotidiennes semblent se faire l’écho des tensions grandissantes entre les nouveaux bloc Est et Ouest divisant à nouveau l’Europe.

La paix n’est pas pour demain…

Erwan Castel

Source de l’article : DAN

Etiquette: ;