Au plus bas après l’adoption de nouvelles sanctions anti-russes par le Sénat américain et la riposte de Moscou, les relations entre la Russie et les Etats-Unis pourraient encore se dégrader, selon le secrétaire d’Etat Rex Tillerson

«Les liens avec Moscou continuent d’être considérablement tendus», a déclaré le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson devant la presse à Washington lors d’un tour d’horizon de son action au département d’Etat après six mois de présidence de Donald Trump.

«Les relations sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide, et peuvent encore se détériorer. La situation est mauvaise, mais elle peut encore s’aggraver. Et c’est ce qui vient de se passer», a-t-il estimé.

Alors que l’arrivée au pouvoir de Donald Trump laissait présager un réchauffement diplomatique, Moscou a répondu aux sanctions anti-russes votées le 27 juillet par la Chambre des représentants et le Sénat des Etats-Unis, en renvoyant des diplomates américains. Washington accuse la Russie de s’être ingérée dans la présidentielle américaine, ce que Moscou conteste vivement.

Tandis que le président Donald Trump s’apprête à ratifier les sanctions contre la Russie, la diplomatie américaine sera obligée de réduire considérablement sa voilure en Russie, puisque Moscou, par riposte, lui a ordonné de ramener son personnel d’ambassade à 455 agents.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;