La Russie ne laissera pas sans réponse les actions hostiles des États-Unis y compris la loi signée mercredi par Donald Trump qui impose de nouvelles sanctions contre Moscou, estime le ministère russe des Affaires étrangères

Moscou réaffirme son intention de prendre des mesures en réponse aux actions hostiles des États-Unis telles que les nouvelles sanctions que prévoit la loi signée mercredi 2 juillet par Donald Trump.

«La position de la Russie sur les actions des États-Unis, y compris la présente loi, est exposée dans la déclaration du ministère russe des Affaires étrangères du 28 juillet. Nous avons déjà démontré que nous ne laisserons pas sans réponses les attaques hostiles, y compris l’expulsion par des autorités américaines de nos diplomates et la saisie des biens diplomatiques. Bien sûr, nous nous réservons le droit de prendre d’autres contre-mesures», indique le communique du ministère.

Le Sénat américain a adopté jeudi dernier, par 98 voix pour et seulement deux contre, une proposition de loi sur des sanctions contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord. La Chambre des représentants du Congrès a approuvé ce texte la semaine dernière par 419 voix pour et trois contre.

Les sanctions américaines frappent notamment les nouveaux projets pétrogaziers réalisés en Arctique et sur le plateau continental où les entreprises russes détiennent au moins 33% des parts.

L’UE a qualifié les nouvelles sanctions d’«actions unilatérales de Washington».

En réponse à l’adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou a interdit à l’ambassade américaine l’accès à deux sites dont elle avait la jouissance à Moscou. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le nombre des membres du personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;