Au moment même de la réunion du groupe de contact à Minsk chargé de débloquer le processus de paix enlisé par Kiev dans des guerres militaires et diplomatiques de positions, l’armée ukrainienne a engagé au cours des dernières 24h00 des pressions et provocations offensives visant à déstabiliser les efforts de paix.

Entre autres actions de l’armée ukrainiennes contre le territoire de la République Populaire de Donetsk, :

  • A 16h00, le village de Staromikhailovka a été bombardé au mortier par les ukrainiens qui ont tiré une vingtaine d’obus
  • En soirée des bombardements ukrainiens provoquant des échanges de tirs se sont déroulés penfant la soirée dans le Nord de Donetsk
  • A 21h00, à la tombée de la nuit, près de l’usine de traitement d’eau potable un groupe de reconnaissance  ukrainien a tenté une percée des lignes républicaines avant de sauter sur une mine antichar.
  • A 22h00, bombardements ukrainiens des lisières ouest de Yasonovataya au Nord de Donetsk à coup de mortiers et de chars de combat
  • A 23h00, un violent bombardement du village de Leninskoe dans le Sud de la république où à 23h00 38 obus de mortiers ont été tiré par les forces de Kiev.
  • etc…

Ces provocations militaires ont été  accompagnée à la table des négociations de Minsk par des rafales de «niet» de la part des représentants ukrainiens qui refusent catégoriquement d’engager les discussions sur «la loi sur le statut spécial Donbass» qui est la condition sine qua non à une éventuelle résolution pacifique du conflit. Ce statut spécial appelé « Formule Steinmeier » propose la proposition d’un statut spécial via des élections locales sous contrôle de l’OSCE et son application en fonction de leurs résultats. Le représentant spécial de l’OSCE aux pourparlers de Minsk, Martin Saydik, a reconnu que ce point crucial avait été rejeté lors des discussions.

Par ailleurs les représentants ukrainiens freinent également des quatre fers sur d’autres points (pour ne pas écrire sur tous les points) du processus de paix, comme par exemple la simplification du paiement des pensions de retraite pour les résidents situés dans les territoires des Républiques. Seul le dossier concernant l’approvisionnement en eau potable et sa facturation a pu être abordé calmement sans être immédiatement cassé par la partie ukrainienne.

« L»absence de volonté de prendre les mesures nécessaires et le refus d’envisager l’utilisation de solutions de compromis à la crise ne peuvent être considérés que comme des preuves de la mauvaise foi des représentants ukrainiens l’abandon de leurs obligations, et leur indifférence vis à vis du processus de règlement politique de la situation dans le Donbass » a résumé Natalia Nikonorova, la Ministre des affaires étrangères de la RPD.

Comme à leur habitude, les représentants ukrainiens, au lieu de travailler sur les blocages existants déjà dans le processus de paix, relancent sur la table des revendications initialement non prévues et nouveaux sujets à polémique, comme par exemple le déploiement de casques bleus dans le Donbass, et qui ont pour résultat de paralyser encore plus le processus de paix mis à mal quotidiennement par leur artillerie.

La prochaine réunion du groupe de contact à Minsk, est prévue pour le 23 Août.

Erwan Castel

Etiquette: ; ;