Outre la guerre civile et les frappes régulières de la coalition arabe sur le Yémen, un autre fléau menace la population du pays. L’épidémie de choléra qui fait rage au Yémen depuis plusieurs mois a déjà fait 1.890 morts

Le choléra a déjà fait 1.890 morts au Yémen, pays ravagé par la guerre civile, a annoncé vendredi le ministre yéménite de la Santé Nasir Ba’oum.

Le ministre a informé que ce chiffre comprenait les décès enregistrés dans toutes les provinces du pays au cours de la période comprise entre avril et fin juillet 2017, selon l’agence SPA.

«La plupart des décès ont été signalés dans les gouvernorats de Hajjah, de Sana’a, d’Al-Hodeidah, d’Amran et d’Ibb», a précisé le ministre.

Précédemment, le porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’Onu, Farhan Haq, a déclaré que l’épidémie de choléra au Yémen était la plus grave au niveau mondial.Le 2 juillet, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Yémen Nevio Zagaria a fait état de 1.500 morts en raison du choléra dans le pays. En outre, dans le bilan précédent, l’Organisation avait signalé, entre le 27 avril et le 2 juillet, 262.649 cas suspects de choléra dans 21 provinces yéménites.

Lien

Etiquette: ; ; ;