Le Conseil de sécurité de l’Onu a durci ce samedi les sanctions contre la Corée du Nord suite aux tests de missiles procédés par ce pays

Le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté la résolution durcissant les sanctions à l’encontre de Pyongyang. L’initiative a été soutenue par les 15 États y siégeant, dont la Russie et la Chine.

Le document introduit notamment une interdiction sur les exportations nord-coréennes de toute une série de minéraux et d’aliments, dont le charbon, le fer, le plomb et les fruits de mer. Le texte de la résolution contient d’autres restrictions, y compris des mesures à l’encontre de personnes morales et physiques liées aux programmes nucléaire et de missiles de Pyongyang.Les pays membres de l’Onu s’engagent en outre à ne pas augmenter le nombre de travailleurs nord-coréens sur leur territoire et ne pas créer de nouvelles joint-ventures avec la Corée du Nord.

D’après les calculs effectués par la partie américaine qui a initié cette résolution, l’application exhaustive des mesures de rétorsions permettra de réduire de un milliard de dollars les recettes de Pyongyang qui atteignent actuellement près de trois milliards de dollars.Ces sanctions font suite aux tests de missiles effectués par la Corée du Nord.

La Russie avait mis en garde à plusieurs reprises contre l’introduction de restrictions extrêmement rigoureuses à l’encontre de Pyongyang, soulignant que les sanctions ne devaient pas étouffer le pays et son peuple. Le document voté ce samedi souligne que les mesures prévues ne sont pas appelées à entraîner des conséquences humanitaires négatives pour la population civiles de la Corée du Nord.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;